ELUNA 2014 à Montréal et les nouveaux systèmes de gestion de bibliothèque

Le congrès de l’association ELUNA – Ex Libris users of North America – se déroulera à Montréal cette année, du 29 avril au 2 mai. Qu’est-ce que c’est au juste? C’est un congrès axé autour des logiciels de bibliothèques de la compagnie Ex Libris, organisé par l’association des clients. Le congrès a lieu chaque année dans une ville différente aux États-Unis. Un équivalent « international » existe aussi, IGELU, qui organise un congrès à l’automne, généralement en Europe.

Puisque les bibliothèques du réseau de l’Université du Québec utilisent plusieurs des logiciels de la suite d’Ex Libris, j’ai eu l’occasion d’assister à ce congrès les dernières années. Je n’en avait pas parlé sur mon blog, puisque les sujets sont liés de près à ces logiciels, donc possiblement de peu d’intérêt pour ceux qui ne les ont pas, mais j’ai décidé de faire une exception cette année, comme il a lieu à Montréal. Les bibliothèques de McGill, l’Université de Montréal et l’UQAM sont hôtes de l’événement, qui se tiendra au Reine Élisabeth.

Les sessions qui m’intéressent plus particulièrement sont celles à propos de Alma, la solution de système de gestion de bibliothèque hébergée en ligne. En 2009, dans mon article SIGB en mode local : mort annoncée?, j’avais évoqué :

On peut donc imaginer que dans 5 ans, les systèmes de gestion de plusieurs bibliothèques se trouveront dans le « nuage », qui chez un fournisseur commercial, qui chez une société à but non lucratif.

Dans les faits, la transition est plus lente que ce que j’avais imaginé, 5 ans plus tard nous ne sommes pas encore tous rendu là. La transition commence toutefois à se faire. Bibliothèque et Archives Canada a annoncé son intention de passer à la solution WorldShare de OCLC (voir l’article dans Le Devoir ou le Préavis d’adjudication de contrat).

C’est un sujet à suivre!

Nouveautés de WorldCat

Le catalogue WorldCat permet maintenant d’afficher les références bibliographiques des documents selon plusieurs styles. Ça simplifie la vie des chercheurs et étudiants, dans la mesure où le style utilisé est offert.

vu sur : Librarian in Black

WorldCat se veut aussi plus social : les usagers sont invités à créer un dossier qui permet, en plus de définir ses préférences d’affichage, d’écrire des critiques des documents. La valeur de services de critiques de ce genre dépend toutefois de la participation des usagers.

OPAC du SIGB Evergreen

Le nouveau SIGB des Georgia Public Library PINES, open source est vraiment très intéressant pour les professionnels et paraprofessionels des bibliothèques, enfin ce que j’en ai vu, c’est à dire l’OPAC. La première page offre une recherche simple épurée, pour le public qui fait une recherche générale. Les options de recherche avancée sont géniales : on peut même indiquer dans quel champs MARC et dans quelle sous zone rechercher. La question est : est-ce que tout ça apporte un réel intérêt pour les usagers.
http://gapines.org/opac/en-US/skin/default/xml/index.xml