Les biblioblogueurs

Deux biblioblogueurs se sont penchés sur la communauté des créateurs et lecteurs de blogs reliés à la bibliothéconomie.

Jean-Michel Salaün, directeur de L’EBSI, a posé la question : Où sont les biblioblogues québécois ?. Dans sa recension des blogs de bibliothéconomie et de sciences de l’information, il a trouvé assez peu de blogs Québécois. Plusieurs personnes ont laissé en commentaire des liens vers certains blogs québécois. Je crois vraiment que les blogs sont encore assez méconnus.
Des Bibliothèques 2.0 effectue un sondage auprès des professionnels de l’information lecteurs de blogs sur leurs habitudes de lecture et d’écriture. si vous avez quelques minutes, remplissez le sondage.

Mais à mon avis il manque une chose : et les non-lecteurs de blog? Pourquoi ils ne lisent pas? Est-ce qu’ils n’ont pas le temps, pas l’intérêt ou est-ce seulement une méconnaissance des blogs? Mais ce n’est pas une question à poser sur un blog…

2 thoughts on “Les biblioblogueurs

  1. PascalK 29 mars 2007 / 6:31

    Pour info ; il y a dans la dite enquete qq questions pour les non-lecteurs (qui ne s’affichent que lorsque vous avez répondu au préalable ‘je ne lis pas de blog’).
    Mais effectivement, ca n’est a priori pas le bon vecteur pour toucher ce public (par def)

  2. Anthony 3 avril 2007 / 11:28

    Salut!
    Mon avis?
    Beaucoup de gens, même parmi eux, connaissent peu l’internet et ne l’utilisent qu’en surface (mail, besoins d’infos ponctuels, sites spécialisés…) malgré tous ces gens qui prétendent le contraire, dans la blogosphère notamment.

    Parmi les pros en SIC, les bibs ou les docs, y en a encore beaucoup je pense qui n’y connaissent rien hormis quelques trucs sur les métadonnées, les bibliothèques numériques (vaguement) et qui restent ancrés sur de « vieux » réflexes documentaires… C’est ce que j’ai pu voir notamment dans les centre de documentation des collèges et lycées français avec les professeurs-documentalistes old school.

    De manière générale de toute façon, il est trop tôt pour en tirer des conclusions : c’est que le début de la société de l’information, de la numérité et de la numérisation de la mémoire collective. Et les blogs vont encore évoluer vers une gestion plus intuitive permettant de diversifier les pratiques éditoriales et la mise en scène de l’information, spécialisée ou généraliste.

    Il y a par ailleurs clairement un choc des cultures, générationnel celui-là, vis à vis de l’information numérique : intentions, manières et raisons d’y accéder. L’imprégnation est plus évidente et coule de source pour les plus jeunes. A l’autre bout, il y a toujours une résistance et une idéologie de la méfiance, malgré les discours comme quoi ce n’est pas vrai.

    Le net est encore pour longtemps un gros ‘bordel’ informationnel, malgré ce que prétendent les gens des SIC. Pour la plupart, ils en débattent parce qu’ils se sentent heurtés et touchés dans leur légitimité avant tout, et qu’il est question pour eux de survie professionnelle.

    De nombreux autres domaines professionnels sont dans ce cas et c’est un débat de fond pour l’ensemble de l’humanité (politique, culturel et économique) avant d’être une spécificité des SIC.

    Je n’ai pas les chiffres, mais il me semble qu’il y a encore une majorité de gens sur notre magnifique planète qui n’ont même pas d’électricité. Alors des télécom, un accès internet ou un blog, pfff…, c’en est presque ridicule comme débat… malgré tout le respect et mon intérêt pour les SIC.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s